Manifeste littéraire

Mots pour la terre – Words for the planet

Manifeste littéraire pour la COP27

Texte composé à partir des textes issus des ateliers d’écriture

Texte peint sur le terrain de basket au Climont, le 5 novembre 2022.

Pour voir la vidéo de la performance, cliquez sur la photo:

J’ai semé des cailloux tout autour de la terre,

Elle qui m’a vu naître, elle qui me verra mourir,

Ensemble, nous avons respiré.

Je me suis mis sur son dos pour regarder le ciel,

Tu vois, même blessé.e, sur ma peau j’ai tout gardé,

Je rêve de cela pour toi.

Nous sommes sur le seuil d’un petit jardin,

A la croisée des routes et des textes,

Pieds nus dans l’herbe,

Nous écoutons les arbres craquer.

Tu tiens dans ta paume l’urgence des fleurs,

Une petite crevette grise prise dans du plastique

et tout nous échappe.

Et tu entends rébellion rébellion rébellion,

Tu dis : quand je pense à l’environnement,

j’ai envie de vomir,

Tu as peur que le monde disparaisse.

Tu sais, moi non plus je ne dors pas quand les

forêts flambent.

Tu dis : et nous comment on fera ?

Nous voilà souterrain.e.s.

Tu dis : et nous comment on fera ?

Tous les enfants du monde te le soufflent.

Le monde doit se tenir prêt,

Nous chanterons dans le noir, l’urgence à être là.

4 commentaires sur « Manifeste littéraire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s