KOBRA se prépare…

Hier soir elles sont arrivées des Pays-Bas. Ne les ratez pas!

Voici les rendez-vous!

  • Ce soir à 18h, prière pour la paix à la Friedenskirche à Kehl
  • Samedi 11 juin, journée portes « entre » ouvertes au Climont
  • Dimanche 12 juin, 10h à la Peterskirche de Bâle
  • Dimanche 12 juin à 20h, au Temple Neuf de Strasbourg

Imaginer le lieu

Ils sont montés deux fois au Climont, Thomas Kernin, Manon Léger et Léo Mercey, 3 étudiants en Master 1 de l’Ecole d’Architecture de Strasbourg (ENSAS) avec leur professeur, l’architecte Hervé Schneider pour imaginer le lieu « entre » les bâtiments de l’ancienne colonie et le temple. Comment transformer ce terrain de basket en un jardin où on peut cultiver des légumes, la rencontre et l’amitié? Comment relier les trois bâtiments qui, architecturalement, n’ont rien à voir les uns avec les autres? Comment apprivoiser la pente et descendre vers le temple sans perdre le goût du jeu…?

Le vendredi 20 mai, ils ont commencé par découvrir le site et le projet ABC-Climont. Après une première présentation par les membres de l’association, ils ont échangé avec deux invités: Jean Vogel, paysan producteur de bluets des Vosges à Saâles était venu pour parler d’agriculture en montagne. Ensuite, ils ont écouté le témoignage de Claude Matthis, vice-président de l’Adapei Les Papillions Blancs d’Alsace, et avec son fils Jean-Thomas ils ont découvert l’importance de l’accueil des personnes handicapées.

Le mercredi 8 juin, les étudiants étaient de retour pour présenter leurs projets et leurs idées à François Liermann, l’architecte qui accompagne ABC-Climont dans le démarrage du projet de la rénovation du site. La pente était transformée en un énorme potager en paliers, avec des gradins où savourer les fruits des récoltes, la vue et les pièces de théâtre. Les deux buts de basket rassemblés en abri pour accueillir des randonneurs en recherche d’une halte. Les tuiles concassées et récupérées pour protéger le sol les plantes contre le soleil. Une ouverture menait vers le parvis du temple. Leurs dessins et propositions nous seront transmis pour qu’on puisse s’en inspirer pour la suite de nos réflexions autour l’aménagement du site.

Un grand merci Léo, Manon, Thomas et Hervé pour tout ce que vous êtes venus partager ! On vous tiendra au courant pour la suite!

Avant de reprendre la route, les étudiants ont encore pu jeter un coup d’œil au temple, où VILLATHEATRE prépare son spectacle pour le samedi 25 juin à 20h.

Prochain rendez-vous d’ABC-Climont: la journée portes « entre » ouvertes du samedi 11 juin. Au plaisir de vous y retrouver autour d’un beau programme!

C’est quoi, la Vie? – 3

Dans une semaine: samedi 11 juin – journée portes « entre » ouvertes!

Romy Baumgart

Age Kramer va régulièrement au Climont pour préparer sa thèse avec Chris Doude van Troostwijk sur le philosophe français Michel Henry. Henry a passé toute sa vie à travailler sur une question à laquelle tout le monde peut répondre aussi facilement que difficilement : C’est quoi, la Vie ?

Pour ses recherches, il veut non seulement parler de ce que lui, il répondrait à la question C’est quoi, la Vie?, mais aussi se laisser inspirer des réponses des autres. C’est pourquoi, il a commencé à échanger avec des personnes à Den Helder aux Pays-Bas, où il travaille comme curé de l’Église Vieille-Catholique. Et il s’est dit qu’il serait intéressant de la poser à des personnes en France lors de ses passages au Climont.

Comme son français est assez bon pour comprendre quelqu’un, mais pas encore assez bon pour parler, il a demandé à sa femme Wilma (professeure de français aux Pays-Bas) de l’aider lors des conversations.

Voici le troisième interview dans la série: Romy Baumgart.

Les autres portraits seront postés cette semaine pour annoncer la journée portes « entre » ouvertes d’ABC-Climont, du samedi 11 juin où on aura l’occasion de partager cette question: C’est quoi, la Vie?

Vivre en Poésie

Vivre en poésie, entrer en résonance, étonnement et émerveillement, quête de Dieu, mais aussi rébellion contre ce qui réduit et obscurcit la splendeur d’être.

Avec nous pour en parler, une femme qui apprend chaque jour un poème par cœur.

Colette Nys-Mazure est née à Wavre en Belgique et vit à Tournai au bord de l’Escaut.

Philologue de formation, professeure de lettres, conférencière, auteure d’une œuvre importante, elle était invitée par ABC-Climont fin avril pour animer un atelier d’écriture sur le thème « entrer en résonance ».

Elle parle de son travail au micro d’ABC-Climont pour l’émisson Polychrome (RCF).

C’est quoi, la Vie? – 2

C’est quoi, la Vie? – avec Simon Kunegel

Age Kramer va régulièrement au Climont pour préparer sa thèse avec Chris Doude van Troostwijk sur le philosophe français Michel Henry. Henry a passé toute sa vie à travailler sur une question à laquelle tout le monde peut répondre aussi facilement que difficilement : C’est quoi, la Vie ?

Pour ses recherches, il veut non seulement parler de ce que lui, il répondrait à la question C’est quoi, la Vie?, mais aussi se laisser inspirer des réponses des autres. C’est pourquoi, il a commencé à échanger avec des personnes à Den Helder aux Pays-Bas, où il travaille comme curé de l’Église Vieille-Catholique. Et il s’est dit qu’il serait intéressant de la poser à des personnes en France lors de ses passages au Climont.

Comme son français est assez bon pour comprendre quelqu’un, mais pas encore assez bon pour parler, il a demandé à sa femme Wilma (professeure de français aux Pays-Bas) de l’aider lors des conversations.

Voici le deuxième interview dans la série: Simon Kunegel.

Les autres portraits seront postés dans les semaines à venir pour annoncer la journée portes « entre » ouvertes d’ABC-Climont, du samedi 11 juin où on aura l’occasion de partager cette question: C’est quoi, la Vie?

C’est quoi, la Vie? – 1

C’est quoi, la Vie? – avec Christine Collin

Age Kramer va régulièrement au Climont pour préparer sa thèse avec Chris Doude van Troostwijk sur le philosophe français Michel Henry. Henry a passé toute sa vie à travailler sur une question à laquelle tout le monde peut répondre aussi facilement que difficilement : C’est quoi, la Vie ?

Pour ses recherches, il veut non seulement parler de ce que lui, il répondrait à la question C’est quoi, la Vie?, mais aussi se laisser inspirer des réponses des autres. C’est pourquoi, il a commencé à échanger avec des personnes à Den Helder aux Pays-Bas, où il travaille comme curé de l’Église Vieille-Catholique. Et il s’est dit qu’il serait intéressant de la poser à des personnes en France lors de ses passages au Climont.

Comme son français est assez bon pour comprendre quelqu’un, mais pas encore assez bon pour parler, il a demandé à sa femme Wilma (professeure de français aux Pays-Bas) de l’aider lors des conversations.

Voici le premier interview dans la série: Christine Collin.

Les autres portraits seront postés dans les semaines à venir pour annoncer la journée portes « entre » ouvertes d’ABC-Climont, du samedi 11 juin où on aura l’occasion de partager cette question: C’est quoi, la Vie?

C’est quoi, la Vie?

Age et Wilma

Age Kramer va régulièrement au Climont pour préparer sa thèse avec Chris Doude van Troostwijk sur le philosophe français Michel Henry. Henry a passé toute sa vie à travailler sur une question à laquelle tout le monde peut répondre aussi facilement que difficilement : C’est quoi, la Vie ?

Pour ses recherches, il veut non seulement parler de ce que lui, il répondrait à la question C’est quoi, la Vie?, mais aussi se laisser inspirer des réponses des autres. C’est pourquoi, il a commencé à échanger avec des personnes à Den Helder aux Pays-Bas, où il travaille comme curé de l’Église Vieille-Catholique. Et il s’est dit qu’il serait intéressant de la poser à des personnes en France lors de ses passages au Climont.

Comme son français est assez bon pour comprendre quelqu’un, mais pas encore assez bon pour parler, il a demandé à sa femme Wilma (professeure de français aux Pays-Bas) de l’aider lors des conversations ; donc ils étaient deux à faire des portraits, qui seront postés dans la semaines à venir pour annoncer la journée portes « entre » ouvertes d’ABC-Climont, du samedi 11 juin où on aura l’occasion de partager sa question: C’est quoi, la Vie?

Entrer en résonance

Merci chère Colette pour ces trois jours partagés ensemble en écriture ! Et ce poème pour nous remettre en route – sur l’hospitalité…

Enregistrement par Emmanuel

« S’asseoir
comme un inconnu
poser les mains
sur la table
du regard
simplement
demander asile
et permission
user du pain
et du feu
qu’on n’a pas faits
soi-même
ramasser les miettes
à la fin
pour les porter aux oiseaux
ne dire
qui l’on est
d’où l’on vient
ni pour quoi
réserver la parole
à autre chose
et mettre sa chaise
à la fenêtre. »

Feu, beau feu – Mohammed Dib

« Entrer en résonance »: Du mardi 26 avril au jeudi 28 avril 2022, nous nous sommes retrouvés au Climont pour un atelier d’écriture avec l’écrivaine et la poète Colette Nys-Mazure.

Trois jours pour travailler la caisse de résonance que nous sommes:

  • Ouvrir et décloisonner
  • Aiguiser notre attention
  • Saisir ce qui nous touche
  • Ecouter pour se rendre présent
  • Acquiescer à ses dissonances
  • Se mettre au diapason

Des impulsions (glanage, théâtre, musique, actualité, peinture ) ont été transformées en écritures pour faire écho.

Colette Nys-Mazure est née à Wavre en Belgique et vit à Tournai au bord de l’Escaut. Philologue de formation, professeure de lettres, conférencière, elle aime travailler en correspondances avec des artistes.

Poète (Feux dans la nuit, Espace Nord, collection patrimoniale de la Communauté française de Belgique), Singulières et plurielles (Desclée de Brouwer), nouvelliste (Tu n’es pas seul, Albin Michel), romancière (Perdre pied , Desclée de Brouwer) et essayiste (Célébration du quotidien, Desclée de Brouwer ; La vie poétique, j’y crois, Bayard, Célébration de la lecture, La Renaissance du Livre, Quand tu aimes, il faut partir, Invenit). Elle écrit aussi pour le théâtre et la jeunesse.

Ses livres ont été couronnés de plusieurs prix et traduits en de nombreuses langues.

Photo: Françoise Lison-Leroy

VILLATHEATRE

Faire du théâtre et apprendre l’écoute, s’engager pour un projet collectif, aiguiser la réflexion, nommer les émotions, reconnecter avec le corps… Depuis février ABC-Climont accueille les jongleurs de la compagnie VILLATHEATRE pour intervenir dans différentes écoles primaires du Val de Villé. Avec les comédiens, les enfants découvrent les spécificités du travail théâtral des jongleurs, ancrées sur la revisitation des histoires du Moyen Âge. ABC-Climont s’est rendu à l’école primaire d’Urbeis pour assister à une répétition. Les enfants y travaillent avec la comédienne de VILLATHEATRE, Emmeline de La Porte des Vaux dans la classe de Sophie Renaud.

Les jongleurs de la compagnie VILLATHEATRE  interviennent dans différentes écoles de la vallée (Urbeis, Triembach au Val, Villé, Saint Pierre Bois) dans le cadre de l’éducation artistique et culturelle et en prévision de la création de leur spectacle JONGLERIES (en résidence au Climont au mois de juin).

Avec les différents intervenants, les enfants découvrent les spécificités du travail théâtral des jongleurs, ancrées sur la revisitation des histoires du Moyen Âge.

Ils présenteront le rendu des ateliers des enfants le 9 et le 10 juin à 18h la MJC – le Vivarium à Villé. En parallèle, la troupe prépare son propre spectacle, prévu le jeudi 23 à 20h30 à la MJC – le Vivarium et le samedi 25 juin 20h30 au Temple du Climont.

Ce projet est soutenu par la Drac, la Collectivité européenne d’Alsace et Communauté des communes du Val de Villé en partenariat avec ABC-Climont et la MJC- le Vivarium.

Friedenswege – Chemins de la paix

Mettre la recherche de paix au cœur de nos préoccupations. Il y a quelques semaines encore cette question pouvait parfois être abordée de manière un peu philosophique et détachée. Avec la guerre en Ukraine, elle a radicalement changé de visage et reçu une toute nouvelle urgence.

Pour l’émission Polychrome (RCF), ABC-Climont a invité Stefan Walther pour nous en parler. Un homme qui aime traverser les frontières… Il est médecin et de nationalité allemande. Inspiré par le prix Nobel de la Paix Albert Schweitzer, il a lancé un projet pour construire un réseau de lieux et d’initiatives qui œuvrent pour la paix des deux côtés du Rhin: Friedenswege/ Chemins de la paix. ABC-Climont y participe.

Depuis une semaine le Liebfrauenhof accueille quatre femmes ukrainiennes.