Jeûne pour le climat

Avec Greenfaith, ABC-Climont invite au jeûne pour le climat qui se tiendra les dimanche 17 et lundi 18 octobre 2021. Si vous souhaitez participer, inscrivez-vous sur le site jeunepourleclimat pour rendre vos actions visibles et permettre à d’autres de se joindre à votre action locale !

Deux semaines avant la COP26 envoyons un message clair : il est plus qu’urgent d’agir!

Un jeûneur : Jean-Pierre Piela, maire de Breitenbach (67), président du Smictom d’Alsace Centrale et président d’ABC-Climont

Quelle(s) conviction(s) vous ont engagé(e) à participer à ce jeûne pour le climat ?

Depuis des décennies, les scientifiques du GIEC nous alertent sur les risques climatiques et malheureusement, malgré tous les colloques et sommets, les Etats semblent incapables d’y apporter des réponses rapides et durables. Presque chaque année est plus chaude que la précédente, avec son lot de feux, d’inondations et de malheurs. Les pays pauvres, les moins émetteurs de GES, sont les plus durement touchés tandis que les pays riches continuent à produire, à consommer et à gaspiller, pesant de plus en plus sur les ressources comme en témoigne par exemple le Jour du Dépassement 2021, calculé au 29 juillet pour le monde et au 7 mai pour la France ! Notre maison brûle et nous regardons ailleurs, disait Chirac en 2002 : que s’est-il passé depuis ?

Le jeûne pour le climat invite ceux qui portent la conviction de l’urgence climatique à entrer dans le débat, à expérimenter la réduction de leur empreinte carbone et à témoigner de cet art de bien croire qui sous-tend leur engagement.

Comment voulez-vous donner forme à votre jeûne pour le climat ?

Jeûner c’est boire de l’eau, c’est tout. Le jeûne apaise et rend sensible, il nous interpelle sur la nécessaire frugalité et nous rappelle qu’un quart de l’humanité reste aujourd’hui en précarité alimentaire, une situation que les dérèglements climatiques vont accentuer. Le jeûne permet aussi un regard bienveillant vers le monde animal dont des milliards d’êtres sont sacrifiés chaque année dans des conditions terribles et dont la biodiversité s’effondre.

Parler du climat signifie parler de toutes les grandes questions qui secouent notre humanité. Quel thème vous tient particulièrement à cœur et pourquoi ? Par exemple : climat et migration, climat et biodiversité, climat et paix, climat et justice sociale, etc.

Je suis maire d’une petite commune et travaille avec des collègues à la construction d’éco-territoires pour tenter de sensibiliser nos concitoyens et de diminuer nos empreintes carbone. Toutes les thématiques sont liées, l’économie compatible avec l’écologie, l’accompagnement des  personnes en précarité, la sortie des énergies fossiles et fissiles, le renforcement de la biodiversité, la décarbonation de l’alimentation, l’écotourisme, les mobilités douces, etc. Nos communes sont particulièrement attentives au dépérissement des forêts, à la fragilité de la ressource en eau, elles ont voulu aussi s’engager par solidarité dans une coopération décentralisée (avec Gescod *) en faveur de quelques petites communes malgaches pour lesquelles les impacts climatiques sont terribles.

* Grand Est Solidarités et Coopérations pour le Développement

Quelle question ou interpellation souhaitez-vous adresser à nos dirigeants politiques lors de la COP26?

Je mesure la difficulté pour les gouvernements à mettre en œuvre ensemble des actions fortes, des ruptures, mais l’urgence dicte ces mesures car notre trajectoire est bien au-delà des 2°C, cible déjà très/trop élevée. Les renoncements d’aujourd’hui génèrent les déluges de demain. Je crois en l’action citoyenne, puissent les Chefs d’Etat entendre la voix des pauvres, des démunis, des victimes climatiques et économiques et de toutes celles et ceux qui œuvrent pour un monde plus généreux, plus frugal et plus fraternel.

Vie et destin de Jésus de Nazareth

Conférence au Temple Neuf à Strasbourg mercredi 6 octobre 2021 à 18h

Rencontre avec Daniel Marguerat le jeudi 7 octobre 2021 au Climont

Aujourd’hui comme hier, la personnalité de Jésus de Nazareth fascine croyants et non-croyants.

Daniel Marguerat partagera avec nous ce qui l’a motivé à écrire son livre « Vie et destin de Jésus de Nazareth ».

Pourquoi l’écrire aujourd’hui ?

Que sait-on de nouveau sur Jésus ?

Revenir au Jésus de l’histoire est un appel, une chance, une tâche.

Programme de la journée du 7 octobre

Accueil à partir de 9h30

10h Conférence et questions : Comment ses commencements, – un enfant sans père, la rencontre avec son mentor spirituel -, ont-ils influencé sa vie et ses convictions ?

12h : repas

14h : Travail en petits groupes : De quelle manière la sagesse et l’action de ce poète du Royaume nous parlent-elles aujourd’hui encore ?

15h15 : pause

15h30 : Conférence et questions : L’homme de Nazareth est le bien commun non seulement du christianisme, mais aussi du judaïsme et de l’islam. Comment ces autres religions l’ont-t-elles compris ?

16h30 : Clôture

Balade pour ceux qui le souhaitent

Inscription pour la journée du 7 octobre 2021

Promontoire, 6 route des Crêtes, 67220 Climont – prix de la journée 30€ à payer sur place – pass sanitaire demandé – inscription au 06 35 35 77 52 ou en ligne:

Traces…

Les jongleurs de la compagnie VILLATHEATRE ont été en résidence au Climont du lundi 14 au samedi 19 juin 2021. Ils avaient invité Ludivine Petit, metteur en scène, et Emmanuelle Bischoff, scénographe, ainsi qu’Alice Chapotat, Alexandre Fruh, Gaëlle Hubert, Pauline Jacquet, Anna Lamsfuss, Lucie Mao et Nicolas Verguin, des jeunes artistes scénographes issus des Arts Déco de Strasbourg pour un laboratoire autour du thème de la peur et de la dérision.

Fil conducteur: La pièce de théâtre « La mort de Tintagiles » de Maurice Maeterlinck.

Le samedi 19 juin la résidence s’est terminée avec un temps de restitution et partage avec le public :

« Il crie! … Il crie!… Tintagiles! Tintagiles! »

VILLATHEATRE revient pour une résidence au Climont en janvier 2022 avec un projet d’éducation artistique et culturelle dans les établissements scolaires.

Traces: 4

VILLATHEATRE en résidence

Ce samedi 19 juin 2021 à 16h au Temple du Climont, les artistes présenteront leur travail sur le thème de la peur et de la dérision . Cette restitution sera suivie d’un temps d’échange avec le public. Entrée libre – plateau

« J’entends… Il y en a une foule… »

La Mort de Tintagiles, Maurice Maeterlinck, Acte III

Les jongleurs de la compagnie VILLATHEATRE sont en résidence au Climont du lundi 14 au samedi 19 juin 2021. Ils ont invité Ludivine Petit, metteur en scène, et Emmanuelle Bischoff, scénographe, ainsi qu’Alice Chapotat, Alexandre Fruh, Gaëlle Hubert, Pauline Jacquet, Anna Lamsfuss, Lucie Mao et Nicolas Verguin, des jeunes artistes issus des Arts Déco de Strasbourg pour un laboratoire autour du thème de la peur et de la dérision.

Pour rester informer des projets d’ABC-Climont :

Traces: 3

VILLATHEATRE en résidence

« Conscient du caractère révolutionnaire de l’œuvre de Maeterlink, Meyerhold avait compris qu’il devait bousculer les schémas de la représentation.
Il avait, avec d’autres, analysé que, pour que le théâtre évolue, il fallait réfléchir sur le jeu de l’acteur et en modifier les données. »

Les jongleurs de la compagnie VILLATHEATRE sont en résidence au Climont du lundi 14 au samedi 19 juin 2021. Ils ont invité Ludivine Petit, metteur en scène, et Emmanuelle Bischoff, scénographe, ainsi qu’Alice Chapotat, Alexandre Fruh, Gaëlle Hubert, Pauline Jacquet, Anna Lamsfuss, Lucie Mao et Nicolas Verguin, des jeunes artistes issus des Arts Déco de Strasbourg pour un laboratoire autour du thème de la peur et de la dérision.

Le samedi 19 juin 2021 à 16h au Temple du Climont, les artistes présenteront leur travail. Cette restitution sera suivie d’un temps d’échange avec le public. Entrée libre – plateau

Pour suivre les prochaines traces inscrivez-vous à notre newsletter:

Traces: 2

VILLATHEATRE en résidence

« Ta première nuit sera mauvaise, Tintagiles. »

La mort de Tintagiles, Maurice Maeterlinck, Acte I

Les jongleurs de la compagnie VILLATHEATRE sont en résidence au Climont du lundi 14 au samedi 19 juin 2021. Ils ont invité Ludivine Petit, metteur en scène, et Emmanuelle Bischoff, scénographe, ainsi qu’Alice Chapotat, Alexandre Fruh, Gaëlle Hubert, Pauline Jacquet, Anna Lamsfuss, Lucie Mao et Nicolas Verguin, des jeunes artistes issus des Arts Déco de Strasbourg pour un laboratoire autour du thème de la peur et de la dérision.

Le samedi 19 juin 2021 à 16h au Temple du Climont, les artistes présenteront leur travail. Cette restitution sera suivie d’un temps d’échange avec le public. Entrée libre – plateau

Pour suivre les prochaines traces d’ABC-Climont inscrivez-vous à notre newsletter:

Traces: 1

VILLATHEATRE en résidence

« … l’artiste doit résister à l’évident et aller au cœur enfoui des choses où le sens même est rare… »

Gregory Motton

Les jongleurs de la compagnie VILLATHEATRE sont en résidence au Climont du lundi 14 au samedi 19 juin 2021. Ils ont invité Ludivine Petit, metteur en scène, et Emmanuelle Bischoff, scénographe, ainsi que des jeunes artistes issus des Arts Déco de Strasbourg pour un laboratoire autour du thème de la peur et de la dérision.

Le samedi 19 juin 2021 à 16h au Temple du Climont, les artistes présenteront leur travail. Cette restitution sera suivie d’un temps d’échange avec le public. Entrée libre – plateau

Pour recevoir les prochaines « traces », inscrivez-vous:

VILLATHEATRE en résidence

Les jongleurs de la compagnie VILLATHEATRE seront en résidence au Climont du lundi 14 au samedi 19 juin 2021

Le samedi 19 juin 2021 à 16h au Temple du Climont, les comédiens présenteront leur travail. Cette restitution sera suivie d’un temps d’échange avec le public. Entrée libre – plateau

Maeterlinck « La Mort de Tintagiles » – 1894

« Notre semaine de recherche va s’articuler autour du texte de Maeterlinck « La Mort de Tintagiles ». Il y aura peut-être d’autres matières, d’autres auteurs mais difficile de le prévoir maintenant…

En tout cas, l’idée sera, grossièrement parlant, d’établir des ponts entre la thématique de la peur et celle du rire (ou de la dérision). Une façon d’imaginer de rendre acceptable la fin de notre existence ! Je te trace les grandes lignes mais cela va encore s’affiner au fur et à mesure de nos tentatives… »

Francisco

C’est parti!

Chers amis, chères amies! 

Nous voici avec une bonne nouvelle: notre projet ABC-Climont a été retenu par le comité directeur de l’AVS pour reprendre l’ancienne colonie de vacances en face du temple du Climont.

L’association ABC-Climont vient d’être créée pour accompagner les travaux et animer ce lieu d’accueil, de formation et de ressourcement autour d’une envie commune : celle de réinventer la rencontre et de créer et penser les possibilités d’un « croire » qui fait du bien. 

Signature des statuts de l’association ABC-Climont, le 19 mai 2021 à Strasbourg

Un grand merci pour tous vos signes de soutien qui nous ont permis de préparer notre dossier !

Nous nous réjouissons de pouvoir construire cette aventure ensemble et nous vous tiendrons au courant des événements à venir.

L’équipe d’ABC-Climont

Jeanne Barbieri, Alexandra Breukink, Natacha Cros-Ancey, Chris Doude van Troostwijk, Beat Föllmi, Dominique Gounelle, Rémi Gounelle, Philippe Ichter, Christian Krieger, Pierre Magne de la Croix, Claude Mathis, Isabelle Pernin, Jean-Pierre Piela, Rudi Popp, Pierre-Paul Schneider

Appel à soutien!

Notre appel à soutien est parti! L’ancien hôtel, devenu plus tard colonie de vacances, où nous espérons développer nos activités est actuellement en vente. Son propriétaire, l’Association Vacances Scolaires (AVS) de Sélestat, a le choix entre deux projets et une décision sera prise dans les semaines à venir.  

Toute une équipe est actuellement mobilisée pour préparer la présentation de notre dossier. Si nous faisons appel à vous, ce n’est pas pour vous demander de l’argent (déjà disponible), mais simplement pour confirmer votre intérêt pour la préservation et le respect de l’authenticité du Climont et de montrer ensemble combien le projet ABC-Climont peut y répondre.

Alors, habitants du Climont, amis ou anciens hôtes de passage, écrivez-nous et dites-nous pourquoi vous avez envie que notre aventure, déjà bien commencée, continue à s’épanouir, en harmonie avec le lieu, ses valeurs, son histoire, ses habitants et sa nature préservée.

Nous comptons sur vous et comptez sur nous!