Polychrome

ABC-Climont s’écoute sur radio RCF-Alsace dans Polychrome, le magazine interreligieux des confessions présentes en Alsace. Chaque quatrième mercredi du mois l’émission Polychrome est préparée par ABC-Climont, ce laboratoire du croire en construction dans une ancienne colonie de vacances au Climont en face d’un petit temple réformé. Un projet de rencontre qui invite des personnes de tout horizon à cultiver l’art de bien croire, un croire qui veut faire du bien.

Notre première invitée, Gaëlle HUBERT, une jeune Autrice et Scénographe, était artiste en résidence au Climont cet été. Tout d’abord avec la compagnie VILLATHEATRE pour un laboratoire autour du thème de la peur et de la dérision. Ensuite toute seule pour travailler à l’écriture de sa pièce de théâtre « Nos ruines« .

« Nos Ruines » sera mise en scène par Gaëlle Hubert avec le soutien de l’Artus, Théâtre universitaire de Strasbourg.

Dessin de Gaëlle Hubert

Luna monologue ( Extrait de « Nos ruines« )

Ça fait maintenant 5 mois qu’on les a enterré, tous les trois. On les a pas enterrés, pas nous, mais voilà, vous voyez, enfin 5 mois qu’ils sont morts, quoi. J’ai pas pleuré Tom et sa brune, mais Gin, ça oui je l’ai pleuré. Et pourtant je pleure pas souvent, on dit que j’ai le cœur dur et qu’importe, mais bon là. Il était à peine majeur. Ça fait mal au cœur, forcément. Un ado, on croit toujours que c’est immortel. Là, le plafond leur est tombé dessus. Je sais pas comment ils ont fait leur compte, Tom et sa brune, pour que ça leur tombe sur la gueule comme ça. C’était l’heure du dîner, les voisins les entendaient se disputer mais bon comme d’habitude, quoi. Et puis là boum un bruit énorme comme un tonnerre mais ici même les orages ça cogne pas aussi fort, ça leur est tombé dessus et ça les a assommés, ça leur a brisé le cou.

Ça fait bizarre, hein, ça c’est sûr. Les trois d’un coup. On imagine pas qu’un plafond ça peut vous tomber dessus, surtout pendant le dîner, je sais pas ce qu’ils avaient fichu avec mais en tout cas ça fait un choc, et puis un ado surtout. Un bel ado comme on en voit pas beaucoup et comme on aimerait en avoir.

Dessin de Gaëlle Hubert

Matin brumeux ( Extrait de « Nos ruines« )

Gin fantôme : Il y avait de ces matins, après des nuits torrentielles, quand la pluie s’était calmée, où la brume s’élevait par-dessus les arbres. Elle naissait dans les vallées, surgissait d’entre les montages, formait des masses vaporeuses dans le paysage immobile. Elle posait un voile sur la forêt opaque et estompait l’horizon. Elle montait jusqu’à notre immeuble, atteignait presque nos fenêtres mal isolées avant de disparaître dans la façade. Enfin, elle se laissait porter jusqu’à d’autres vallées, jusqu’à des contrées lointaines qu’on ne pouvait imaginer. Ces matins-là, des halos de lumière perçaient les nuages. Et c’était beau. C’était d’un calme et d’une douceur. On en oubliait presque que la veille, encore, on maudissait cet endroit.

2 commentaires sur « Polychrome »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s